Accueil > Le club > Judo
slider02
siglejudo

 LE JUDO (Voie de la souplesse)

Ju = souplesse, non résistance, adaptation. Do = voie, principe. Judo = voie de la souplesse.

L’origine du judo remonte au temps des samouraïs et de leurs techniques de combat à mains nues pour assurer la victoire en cas de perte des armes (Ju-Jitsu XIIIème au XIXèmesiècle).

En 1877, Maître Jigoro KANO (1860-1938) débute des recherches et l’entraînement (à partir des techniques des samouraïs) pour développer sa propre  méthode : Le Judo.

En 1882, il fonde à Tokyo son école « Le Kodokan ». Plus qu’une méthode de combat, il est question pour maître KANO de créer une discipline, une méthode d’éducation afin de cultiver le corps et l’esprit.

Les principes de base étant :

Seryoku zenyo = meilleur emploi de l’énergie physique et mentale. Le minimum d’effort, d’énergie pour le maximum d’efficacité.

Jita yuwa kyoei = prospérité mutuelle par l’union des forces (harmonie, entraide entre le judoka et son partenaire).

En 1889, Maître KANO entame un voyage d’étude et de démonstration du judo en Europe.

En 1935, le 1er dojo est ouvert à Paris par Maître Mikinosuke KAWAISHI (1889-1969). Maître KAWAISHI a permis au judo de se développer en France. Il a créé le système actuel de ceintures de couleur. La ceinture est la marque apparente d’un grade (Kyu) symbolisant une progression globale du judoka  sur le plan mental = Shin, technique = Gi et physique = Taï.

1946 : Création de la Fédération Française de Judo Ju-Jitsu.

1952 : Création de la Fédération Internationale de Judo.

1964 : Le judo est sport de démonstration aux jeux Olympiques. Sport officiel aux J.O en 1972.

1988 : Le judo féminin est sport de démonstration aux Jeux Olympiques.

1992 : Le judo devient sport Olympique, au féminin.

En plus d’être une discipline Olympique, le Judo est un véritable art de vivre, riche en traditions, privilégiant le respect du partenaire et des valeurs morales.
En proposant un développement physique et mental, le Judo s’apprend progressivement selon les motivations et les aptitudes de chacun.

 Notre Club est affilié à la FFJDA

…et les méthodes d’enseignement sont celles de l’école Française de Judo.
Sont bienvenus à nos cours, les enfants à partir de 4 ans et toutes les autres catégories d’âges.

message02

Culture Judo

LE DOJO

Lieu d’étude, d’apprentissage et de travail. Il est le lieu sacré d’entraînement des grands maîtres et des disciples.

Au SHOMEN (mur d’honneur) se trouve le KAMIZA (autel sacré représenté aujourd’hui par le portrait de Jigoro Kano).

Au JOSEKI (côté supérieur) se place les assistants du senseï (maître), les invités d’honneur et les élèves les plus gradés.

Face au KAMIZA se trouve le SHIMOZA (mur inférieur) où se placent les élèves par ordre de grade et d’ancienneté.

Face au JOSEKI se trouve le SHIMOSEKI (côté inférieur) où se place en cas de besoin, les élèves les moins avancés.

La surface de travail est recouverte de tapis ou TATAMIS.

 

LE SALUT / REI

Il est la marque de respect du judoka pour les grands maîtres qui nous ont transmis leur savoir mais également des élèves pour leur(s) professeur(s) et leur(s) partenaire(s).

Il se pratique en entrant dans le dojo, en montant et en descendant du tatami, en début et fin de cours et de travail avec un partenaire.

Salut de début de cours

Annonce    =  Action des pratiquants

Seiza = prendre la position à genou.

Shomen / Shomeni Reï (salut d’honneur) = face au Shomen saluer en position à genou.

Senseïni Reï (salut au(x) professeur(s)) = faire face au(x) professeur(s) et saluer à genou.

Ritzu = se remettre debout.

Salut de fin de cours

Seiza

Senseïni Reï

Shomeni Reï

Otogani Reï = salut des assistants au senseï.

Ritzu / Ritzu Reï = les pratiquants se relèvent et saluent en position debout.

 

LA TENUE

La tenue, souvent appelée à tort Kimono se nomme Judogi. Il doit être propre est correctement arrangé.

Obi = La ceinture. Elle doit être correctement nouée en permanence.

 

LA GARDE / KUMI KATA

Le Kumi-kata est  la saisie du judogi du partenaire. Il doit être assuré et fort tout en gardant les bras souples. Sa maîtrise est un des secrets de la victoire.

 

POSTURES / DEPLACEMENTS

Jigo taï = position défensive (jambes fléchies, pieds écartés, genoux vers l’extérieur, centre de gravité abaissé).

Shizen taï = position naturelle verticale de base. Décontracté, pieds sur la même ligne, écartés de la largeur des épaules.

Migi shizen taï = à partir de shizen taï on fait un pas en avant du pied droit.

Hidari shizen taï = à partir de shizen taï on fait un pas en avant du pied gauche.

Tsugi (ou suri) ashi = marche glissée (kata).

Ayumi ashi = marche naturelle du judoka (orteils glissés et posés sur le sol avant les talons).

Tsukuri = préparation de le projection (saisie et déplacement).

Kuzuchi = déséquilibre nécessaire à la projection.

Kake = projection.

Taï sabaki = déplacement en rotation du corps, esquive.

 

L’ENTRAINEMENT/GEIKO

Tori = fait l’action/attaque. Uke = subit l’action.

Uchi komi = Répétition d’entrée de prise.

Nage komi = Répétition de technique avec chute.

Se geîko = Attaque alternée (Tori attaque puis devient uke, uke devient tori et attaque à son tour et ainsi de suite).

Kakari geîko = Tori attaque, uke ne fait qu’esquiver ou défendre.

Randori = Exercice libre orienté vers l’attaque (les deux partenaires combattent/attaque et défense). Travail en souplesse.

Yaku soku geîko = Randori souple avec techniques imposées ou consignes de travail.

Motodachi geîko = Tous les judokas font un randori avec le même partenaire à tour de rôle.

Tendoku renchu = entraînement solitaire + imagerie mentale des Tsukuri, Kuzushi et Gake.

 

CHUTES

Ukemi = chute.

Mae ukemi = chute avant.

Mae ma wara ukemi  = contrôle du corps dans l’espace en chute avant.

Yoko ukemi = chute latérale.

Ushiro ukemi = chute arrière.

 

TECHNIQUES

Kyo = groupe de techniques.

Kyu = niveaux, grades de la ceinture blanche à la ceinture marron.

Go kyo = Programme global de la ceinture blanche à la ceinture marron présenté par regroupement des techniques selon le kyu.

Waza = technique.

Tachi waza = techniques debout. Elles sont regroupées en Te waza = techniques de bras, Koshi waza= techniques de hanches (goshi), Ashi waza = techniques de jambes et Sutemi waza = techniques de sacrifices.

Ne waza = techniques au sol (dégagement, retournement, renversement).

Katame waza = techniques de contrôles. Elles sont regroupées en : Osae komi waza = immobilisations, Shime waza = étranglements, Kwansetzu waza = clés de bras.

Tokui waza = technique favorite.

Kaeshi waza = technique de renversement—contre.

Kuzure = variante.

 

COMBAT

Hajime = commencer le combat.

Matte = suspendre le combat.

Sore made = fin du combat.

Osae komi = début d’immobilisation.

Toketa = fin d’immobilisation.

Yuko = 5 points.

Waza ari = 7 points.

Ippon = 10 points.

Waza ari awazate ippon = 2 waza ari = ippon.

Maïtta = abandon.

Shido = sanction pour faute.

Sonomama = ne plus bouger.

Yoshi = reprendre le combat (après sonomama).

Hiki wake = égalité ou match nul.

Hansoku make = disqualification.

Hanteï = décision des juges – arbitres.

Jikan = temps.

Gachi = victoire.

Keichi = vainqueur.

Fusen gachi = victoire par forfait de l’adversaire.

Kiken gachi = victoire par abandon de l’adversaire (suite à blessure par exemple).

Sogo gachi = victoire par combinaison.

 

DIVERS / LEXIQUE

Age = lever.

Arachi = tempête.

Baraï = balayer.

Dan = degré de maîtrise.

De = avancé.

Eri = revers.

Gake = accrochage.

Garami = enrouler.

Gari = fauchage.

Gesa = 3 points.

Guruma = roue.

Hadaka = à mains nues.

Hane = aile, bondir.

Hara = ventre.

Haraï = baraï = balayer.

Hiza = genou.

Jugi = croix.

Kami = au dessus.

Kata = série de mouvements illustrant les principes du judo.

Kata = épaules.

Ken ken = insistance sur un mouvement.

Ki = force interne.

Komi = dedans.

Kubi = cou.

Maki = enroulement.

Mata = intérieur cuisse.

Morote = des deux mains.

O = grand.

Okuri = les deux.

Otoshi = barrage, renversement.

Sankaku = triangle.

Sasae = bloquer.

Seoi = épaule.

Shiai = compétition.

Shiho = 4 points.

Shodan shiken = examen d’obtention 1er dan.

Sode = manche.

Soto = extérieur.

Sumi = coin, angle.

Tani = vallée.

Tate = vertical, à cheval.

Te = main.

Tekubi = poignet.

Tomoe = cercle.

Tsuri = pêcher.

Uchi = intérieur.

Ude = bras.

Ura = opposé.

Utsuri = déplacer.

Waki = aisselle.

Yama = montagne.

HAUT